Préface de Michel Dovaz

Michel Dovaz, spécialiste du Vin, nous parle des Gouttes de Dieu
Cela vaut d’être commémoré : ces « Gouttes de Dieu » n’ont pas usurpé leur titre car héros et lecteurs fréquentent le top du top et visitent des domaines exceptionnels d’où sont issus les flacons qui seront dégustés ici, du Château d’Yquem 1990 au Château Mouton Rothschild 1982 en passant par le Richebourg 1999 de Méo-Camuzet, pour ne citer que ceux-là d’entres plus de 1000 flacons…
Le mariage de la fiction et de la réalité ! Pour la fiction, la trame du récit ; pour la réalité, le vin, la vigne, les chais, les vignerons. Au cours de ses pérégrinations, le héros se laisse séduire par le vin, il découvre les cépages, les terroirs, l’art de la vinification… Le lecteur, lui aussi, explore les grands vignobles du monde, lui aussi s’éprend des meilleurs vins et s’initie à la dégustation.
Certes, au XXe siècle, de nombreux livres d’initiation aux vins expliquaient l’œnologie avec beaucoup de sérieux. L’apprentissage passait avant le plaisir, or, qu’est-ce que le vin sans le plaisir ? Dans le même esprit, Claude Debussy ne disait-il pas « la musique, ça ne s’apprend pas : le plaisir est la règle »…